Français | Nederlands
Newsletter août 2010
Constipation et/ou diarrhée : cause et solutions dans l’assiette ?

Pour ces deux pathologies qui peuvent être banales mais plus sérieuses voire chroniques, l’une des causes peut être trouvée dans l’alimentation…et la solution se trouve également parfois aussi dans l’assiette.

Outre les pathologies gastro-intestinales sévères, récurrentes qui nécessitent des traitements adaptés voire des examens approfondis et invasifs, la diarrhée peut être causée par divers facteurs : chaleur, changement de climat qui influent sur les aliments (pensons aux buffets), plats avariés, nourriture trop grasse, trop épicée, eau impropre à la consommation, légumes et fruits crus et/ou lavés avec une eau contaminée, boissons trop froides, glaçons et glaces mais aussi par trop d’alcool, de jus de fruits, de laitages, le lactose ou l’intolérance au lactose voire au gluten.

Parfois assimilés à des remèdes de « grand-mère », la diarrhée sans gravité peut trouver son traitement dans l’assiette avec l’ingestion de probiotiques (les yaourts sont les plus connus),  de tisanes (camomille, fenouil), de l’eau de cuisson de riz, du riz. Il convient également de boire de l’eau (en bouteille à l’étranger), de  boire énormément car une forte diarrhée occasionne une importante déshydratation, de manger des aliments cuits et chauds en petites quantités : riz, chicons à l’eau, carottes, pâtes, sans oublier les boissons sucrées comme le coca cola qui permet bien souvent d’apporter les sucres nécessaires. Bananes et chocolats constipent aussi !

Concernant la constipation, dès que les pathologies sévères voire chroniques auront été écartées, l’assiette à nouveau peut être cause et solution. Une alimentation trop pauvre en fibres : céréales, fruits, légumes avec trop peu de liquides ingérés et parfois trop de féculents et de sucreries est responsable de la constipation. Il convient de manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour, de boire au moins 1l et demi d’eau, de manger des céréales : pain gris, flocons de céréales, muësli etc. Pruneaux, prunes, kiwis, agrumes, rhubarbe, compotes, fruits secs, légumes verts, crudités,  yaourts probiotiques, huile d’olives ou végétale, matières grasses sur le pain par ex., olives ou tapenade permettent d’activer le transit. Misez sur les potages, jus de fruits, smoothies,…  sans excès sous peine de…diarrhée. Ne pas oublier de consommer les fruits avec la peau (après les avoir lavés !) car c’est, elle, qui contient le plus de fibres. Ajoutez des fibres dans les sauces sous la forme d’herbes fraîches.

Commentaires

Laisser un commentaire

Archives
Un équilibre fragile
De nombreux troubles digestifs et intestinaux sont en relation directe avec un déséquilibre de la flore et des enzymes intestinales. A l’état normal, une flore protectrice tapisse les parois de l’intestin. Elle participe à la synthèse des vitamines B, à la stimulation des défenses de l’organisme et favorise l’assimilation des nutriments.

Lire la newsletter
Alternance diarrhée-constipation
Le syndrome du côlon irritable (colopathie fonctionnelle) est entre autres caractérisé par la modification de la vitesse de passage des aliments dans l’intestin, par des malaises et des sensations douloureuses qui peuvent aller de ballonnements, flatulences, crampes, constipation en alternance avec une forte diarrhée.

Lire la newsletter
Les probiotiques
Produits relativement récents et très à la mode sur lesquels de nombreuses études scientifiques se sont penchées. Tous les probiotiques ne possèdent pas les mêmes propriétés et cela génère parfois une confusion dans l’esprit du consommateur. Certains sont recommandés dans le traitement et d’autres dans la prévention de certaines affections.

Lire la newsletter
Constipation et/ou diarrhée : cause et solutions dans l’assiette ?
Pour ces deux pathologies qui peuvent être banales mais plus sérieuses voire chroniques, l’une des causes peut être trouvée dans l’alimentation…et la solution se trouve également parfois aussi dans l’assiette.

Lire la newsletter
La femme n’est pas égale à l’homme
Cela n’a rien de sexiste, rassurez-vous. Il s’agit par contre d’un constat mettant en avant que le dolichocôlon est une anomalie de l’intestin spécifique de la femme.

Lire la newsletter
L'intestin
Lorsque nous mangeons des aliments, nos glandes salivaires produisent un liquide, la salive, qui vient se mélanger à nos aliments. Elle débute la digestion et facilite le passage de la nourriture dans l'oesophage vers l'estomac en enduisant celle-ci d'un lubrifiant.

Lire la newsletter
La gastro-enterite hivernale
Elle est bien présente pour le moment : la fameuse gastro de l’hiver ! On la confond parfois avec une indigestion due aux abus durant la période des fêtes mais sachez que les gastro-entérites virales surviennent en général l’hiver par épidémies plus ou moins importantes.

Lire la newsletter
La diarrhee du nourrisson
La diarrhée aiguë est une des pathologies les plus fréquentes de la pédiatrie. C'est l'émission d'au moins 4 ou 5 selles liquides par 24 heures. Depuis quelques années, les mécanismes ont été mieux compris et par conséquent les thérapeutiques ont beaucoup évolué.

Lire la newsletter
Syndrome du côlon irritable: le ventre en détresse
Colopathie, troubles fonctionnels intestinaux, syndrome du colon irritable, colite spasmodique… Quel que soit le nom qu'on lui donne, cette affection intestinale fait l'objet d'un très grand nombre de consultations. Elle serait même la deuxième cause d'absentéisme au travail, après le rhume. Ce trouble digestif affecte une personne sur cinq et touche plus particulièrement les femmes dès la trentaine. Le côlon irritable, ou colopathie fonctionnelle, résulte d'une hypersensibilité du côlon (ou gros intestin) qui réagit, sous l'action de certaines agressions, par un dysfonctionnement intestinal.

Lire la newsletter
Les remèdes de Bonne-maman
Nos grand-mères avaient toujours des remèdes de leur cru pour soigner les petits bobos quotidiens. Plusieurs ont traversé l'épreuve du temps et sont reconnus par la médecine moderne. Depuis les débuts de l'humanité, des générations de femmes se sont transmis des remèdes, potions et recettes pour soigner leur famille. La plupart sont issus d'une expérience empirique probablement millénaire. Plusieurs ont été validés scientifiquement, mais il reste encore beaucoup de recherches à faire dans ce domaine. Voici quelques remèdes « de grand-mère » reconnus pour avoir une certaine efficacité. Bien sûr, si on est sérieusement malade ou si notre malaise se prolonge, mieux vaut consulter un médecin . Mais, pour les petits problèmes quotidiens, pourquoi ne pas essayer les trucs de nos grand-mères?

Lire la newsletter
Déjà membre? Identifiant

Archives

Retrouvez les anciennes newsletters parues sur Prévention Santé

Pharmacies

Recherchez les pharmacies près de chez vous et consultez leurs informations de contact
2010 - Prévention Santé - Avenue Kersbeek 306 B-1180 Bruxelles - T. +32(2)534.40.88 - F. +32(2)534.56.07 . Contactez-nous